Le tour de France ULM est un rallye que pratique mon beau frère Jean Claude LAMY depuis maintenant plusieurs année avec son ULM multi-axes Pioneer 200, un véritable petit avion de tourisme.
 

Le Rallye 2009 – Organisation

Cette année le tour organisé par la Fédération Française d’ULM partait de Berck plage le samedi 25 juillet 2009 d’où il y a exactement 100 ans, le 25 juillet 1909, un Cambrésien dénommé Louis Blériot allait le premier franchir la Manche par les airs. Retour à Berck le samedi 1er août. Avec près de 200 pilotes et 135 avions, ce tour est une jolie organisation qui 2 fois par jour permet à ces engins de décoller et d’atterrir, sur des distances courtes il est vrai toutes les 15 à 20 secondes.

 

 A cela il faut ajouter une logistique musclée comportant le transport des bagages (notamment les tentes puisque les équipages couchent sur le terrain au pied de l’avion…), les sandwiches du midi et le repas du soir un peu plus « confortablement » insatallé dans les hangars des aérodromes, les équipements sanitaires mobiles… et le nerf de la guerre, un camion citerne permettant les ravitaillements en carburant midi et soir, notamment pour les appareils ayant peu d’autonomie.

 

 

 

Les différents types d’ULM

 
Les autogires (ancêtres de l’hélicoptère)
 
 
 
 
 

Les Pendulaires

(ailes delta)

 
 
 
 
 
Les Multi-axes (avions)
 
 
 

Le Pioneer 200

(fabrication Italienne)

 
 
 
 
 
Le terrain du Vaudreuil
Il appartient à la commune du Vaudreuil. C’est un joli terrain, doté d’installations frustres et de hangars en tôle vieillissants comme beaucoup d’aérodromes de ce type.
Il est situé entre Seine et Eure au milieu des champs de maïs et des gravières de Seine, juste derrière la gare le golf et la prison du Vaudreuil.

 

 
Photo souvenir

 

 
Louis Blériot, un « casseur de bois »
Le 25 juillet 1909, Louis Blériot abandonne ses béquilles et, à 4h15 du matin, s’installe péniblement dans son avion. Il s’est brûlé le pied il y a deux semaines avec de l’huile de carter dans un meeting à Douai. Mais le temps presse. S’il veut empocher le prix de 1000 Livres sterling offert par le Daily Mail, il doit faire vite… Le 19 juillet 1909, un concurrent sérieux, Hubert Latham a échoué sa traversée sur son monoplan l’Antoinette. Il s’abime en mer après 25 minutes de vol… mais il reste décidé à réitérer son pari.
Blériot le sait et le 25 juillet 2009 à 4h41, il décolle du lieu dit les Baraques sur la commune qui porte aujourd’hui son nom. Il franchit les dunes… puis la mer et soulève à son atterrissage à Douvres en Angleterre un enthousiasme extraordinaire.

37 km en 37 mn par un héros de 37 ans !

 

 

 

Louis Blériot meurt le 1er août 1936.
 

Un 3ème timbre poste pour Blériot

 

 

 

 

Un timbre à 2 € est en vente dans les postes à partir du 27 juillet 2009 pour commémorer l’exploit du Cambrésien.

 

 

 

 

 

 

 

Un superbe bloc de six timbres-poste  émis en 1934 pour commémorer les 25 ans de l’événement, bloc signé par Louis Blériot lui-même avec une dédicace pour son frère.

 

Oblitération 1er jour à Cambrai (Nord) le 19 février 1972
Vente générale le 21 février 1972
Retiré de la vente le 8 décembre 1972
Valeur faciale : 0,50 F – Affranchissement de la lettre simple pour l´intérieur
Surtaxe : 0,10 F  au profit de la Croix-Rouge française
Imprimé en taille douce rotative 3 couleurs à 50 timbres par feuille
Emis à 4,5 millions d´exemplaires et 3,7 millions de séries