Le désert australien, de Alice Springs aux Flinders Ranges
Ce que j’ai appelé le Désert australien occupe environ les deux tiers du continent et comprend 3 grands types d’habitat :
– Les zones arides et semi arides couvertes par de petits eucalyptus (mallee) ou acacias (mulga).
– Les parties couvertes par des étendues d’eau salée plus ou moins deshydratée parsemée d’espèces buissonnantes, sur sols calcaires
– les zones arides a moins de 150 mm de précipitation annuelle avec une végétation d’herbes en coussinets épineux comme les Spinifex

 L’australie est un des continents les plus secs au monde. Dans l’intérieur les températures dépassent allègrement les 45°C l’été alors que l’hiver les températures de la nuit descendent en dessous de zéro. Nous avons traversé des zones très sèches entre Marree et William creek ou la moyenne des précipitations était de 130 mm avec des périodes possibles de trois ans sans pluie. Chose extraordinaire, il existe dans ces zones des affleurements artésiens ou l’eau douce (en provenance des montagnes du Queensland à plusieurs milliers de kilomètres réapparait sporadiquement sous forme d’étranges résurgences. Cependant lorsque la pluie arrive, les averses ou les orages sont d’une rare violence, comme nous avons pu en être témoins à notre arrivée à Alice Spring. Le désert explose de vie et les sols nus se couvrent de fleurs sauvages…. malheureusement nous sommes arrivés juste un peu trop tot pour admirer ce festival !

 Photos prises lors de la traversée entre Alice Springs et les Flinders Range en passant par Uluru, Coober Pedy et le lac Eyre.
  
Advertisements