C’est la pleine floraison des tilleuls du jardin en ce début de juillet.
S’approcher des frondaisons retombantes vous enveloppe immédiatement d’un doux ronronnement de nuées d’abeilles butinant les immombrables fleurs, celles ci peu odorantes car il s’agit de tilleuls à petites feuilles (Tilia cordata) et non de tilleuls à grandes feuilles ou de tilleuls de hollande qui sont plus parfumés.

Tilia cordata (Tilleul à petites feuilles) du jardin, en cépaies

 

Abeilles butinant le pollen

 

des fleurs de tilleul

Jolie frondaisons sous le soleil matinal

Classification
Le genre Tilia regroupe 3 grandes espèces réparties sur a peu près tout le territoire :
Description du tilleul à petites feuilles
Très bel arbre a feuilles caduques, il peut atteindre 30 mètres et sa longévité est remarquable puisqu’il atteint facilement 500 ans. Il a tendance à drageonner et à rejeter de souche comme ici dans le jardin.
Son bois est plus apprécié que celui des autres espèces, plus homogène, plus dur et résistant. Le bois de tilleul n’est pas un bois d’extérieur, mais une fois sec il est stable. On peut ainsi facilement le tourner et le sculpter pour en faires des petits objets divers et en particulier des cadres.
L’écorce interne est très fibreuse et est utilisée pour faire des ficelles et des cordes de grande qualité.
Les fleurs
Elles sont nombreuses et groupées en cymes. Chacune d’elles posséde 5 pétales, 5 sépales et un grand nombre d’étamines. Elles sont très odorantes, surtout celles du tilleul a grande feuilles et du tilleul commun.
Elles sont utilisées en parfumerie. La substance produisant cette senteur, le famésol  fut découverte à Zürich en 1923, par Leopold Ruzicka, prix nobel de Chimie en 1939.
Les fleurs de tilleul sont surtout connues pour leurs propriétés médicinales. Le tilleul fait partie des 146 plantes médicinales légalement en vente libre en France.
Elles sont utilisées en infusion et sont recommandées dans de nombreux cas de troubles nerveux (fatigue, crises d’angoisse), de migraine, de grippe, et d’insomnies.
Quatre kilogrammes frais donnent un kilogramme de fleurs séchées. Le cru de Carpentras est un des plus réputés. On y cultive notamment le tilleul commun. Cette région livre plus de 80% de la production française (250 tonnes).
A Buis les Baronnies, non loin du Mont Ventoux, se tient chaque année depuis 1985 la foire du tilleul organisée par la confrérie des Chevaliers du Tilleul des Baronnies.
Nectar, pollen, miellat et abeilles
Les tilleuls représentent un apport conséquent en nectar et pollen pour les abeilles pendant les mois de juin et juillet. La production est intense et malheureusement très rapide et la miellée s’achève en quelques jours. Mais les abeilles ne se contentent pas de visiter les fleurs. Au mois de juillet elles récoltent sur les feuilles le miellat produit pas des pucerons qui sucent la sève.
Le miel de tilleul a au nez une odeur mentholée caractéristique forte et assez persistante. En bouche, l’arôme très puissant d’infusion de tilleul et de menthol est souvent associé à une saveur balsamique et persistante. Il laisse régulièrement une légère amertume en fin de bouche. Sa conservation est bonne malgré sa teneur en eau parfois élevée. Le miel de tilleul est conseillé aux personnes nerveuses et insomniaques