La cuisine chinoise est d’une étonnante variété. variétés de plats, de présentations, de consistances et de saveurs (sucré-salé-acide-amer-pimenté). Une table chinoise est un festival de couleurs qui donne vraiment envie de manger. J’ai pratiqué des grands restaurants et des "tout petits". Jamais je n’ai eu envie de ne pas goûter et j’ai pratiquement tout apprécié.
 
Diversité des plats, des parfums et des saveurs…
 
Voici quelques éléments de cette cuisine, que j’ai pu capter soit à Pékin, mais surtout dans le Nord du pays avec les chinois.
 

J’ai essentiellement fréquenté les restaurants pendant mes séjours en chine. Bien entendu on voit partout les gargottes qui on pignon sur rue… mais aussi les gargottes ambulantes comme à Pékin qui à partir de 19 heures envahissent une rue entière qui devient alors une véritable ruche jusqu’à 22 heures, heure à laquelle tout se vide et se nettoie dans un temps record. Les restaurants offrent bien entendu des salles communes, mais ce qui est remarquable c’est l’importance du nombre de petits salons privés ou de salles complètement séparées ou le groupe peut se sentir complètement à l’aise et organiser ses festivités comme il l’entend.

Restaurant a Shuangyashang – Salon privé

 

Rassemblement de gargotes ambulantes dans une rue de Pékin

 

Restaurant a Shuangyashang – Salon privé et partie de cartes en attendant les personnalités

 
 

Diner de départ en compagnie du maire de Shuangyashang
La table se caractérise par son aspect social. Elle est ronde et, surtout dans les restaurants et pour les grandes tables, surmontée d’un plateau tournant où sont entreposés les plats.
Les Chinois partagent les plats et mangent bien entendu avec des baguettes… et une grande habileté. Il n’y a pas de couteaux dans la mesure ou tous les aliments sont découpés en cuisine. Pour les gros poissons servis entiers sur un plat, le filet supérieur est entaillé par des coups de lame (comme notre baguette de pain en france), ce qui permet de saisir des morceaux plus facilement avec les baguettes.

 

De l’art de la baguette…
 
Friture de la Wusuli
Tous les plats sont amenés à table les uns après les autres, mais assez rapidement en début de repas. Il n’y a pas d’ordre prétabli entre les différentes saveurs… et souvent on termine par la soupe pour se désaltérer.
 
Le chinois ne boit normalement pas à table. Il se désaltère avec une soupe, toujours présente, ou une bouillie. Cependant au restaurant lorsqu’une boisson est servie c’est souvent du thé. Thé simple, thé au jasmin ou thé au malt de bière comme à Hailaer en Mongolie intérieure.
J’ai néanmoins eu de nombreuses occasions ou l’on servait de la bière ou de l’alcool de riz fourni par le restaurant ou amené par les chinois eux mêmes fiers de me faire goûter leur production personnelle. Ces boissons sont réservées aux repas festifs et aux invités de marque !
 
Cérémonie du thé à Shuangyashang
 
Très chère cérémonie du thé à Pékin
Lors du déjeuner ou du diner, les chinois portent facilement des toast les uns aux autres et en particulier aux invités. C’est une façon pour eux de contribuer à instaurer une atmosphère chaleureuse… et ils y tiennent. C’est une façon aussi de se lancer quelques défis… mais c’est redoutable, notamment lorsque l’on est pas prévenu… et lorsque c’est à l’alcool de riz !
 
Toast général … pour la photo !
Quelques plats particulièrement appréciés
 Fondue de viandes dans un bouillon aux légumes  
La viande de boeuf ou de mouton est apportée en très fines tranches. Les légumes frais et colorés suivent. Le bouillon est servi sur un petit réchaud pour chaque convive et le jeu consiste à cuire la viande dans le bouillon, ainsi que les légumes. Le bouillon se charge au fur et à mesures de senteurs et de parfums que l’on déguste en fin de repas pour se désaltérer.

 

 Viande frite aux champignons
Un poëllon central chaud avec un fond d’huile reçoit les morceux d’agneau et de boeuf qui sont frits et cuits juste avant d’y jeter les champignons qui subissent le même traitement. De larges feuilles de salade permettent d’enrouler quelques morceaux de viande et de champignons agrémentés d’épices et d’ingrédients divers. Le résultat est surprenant.
 
 
Publicités